RD Congo : Les assises du RECIC-Kwilu ont brossé ‘’l’Etat de lieu’’ de la participation de la femme au processus électoral

Par Badylon Kawanda Bakiman Le Réseau d’éducation civique au Congo (RECIC) antenne du Kwilu, une des structures citoyennes dans la sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC) vient d’organiser des assises dénommées ‘’Café citoyen’’ afin de brosser ‘’l’Etat de lieu’’ de la participation de la femme au processus électoral en cours dans le pays. L’évènement a eu lieu au Centre Victoria Diez il y a quelques jours. Pendant une seule journée, les femmes candidates, les délégués des partis politiques, des femmes leaders, la presse, les déléguées des structures des…

RD Congo : Les assises de ‘’l’ACTE Grand Bandundu’’ prônent la ‘’Révision’’ et non le ‘’Changement’’ de la Constitution pour l’émergence du pays

Par Badylon Kawanda Bakiman ‘’L’Action citoyenne pour la transparence des élections (ACTE)’’, une des structures de la société en République démocratique du Congo (RDC) en générale et dans la province du Grand Bandundu en particulier, vient de tenir ses assises du mois de mai 2024 à Kikwit, ville économico-politique du Kwilu dans le sud-ouest du pays. Il s’agit de ‘’l’Assemblée provinciale citoyenne du Grand Bandundu’’ qui est un espace d’échanges sur tous les enjeux du pays. Parmi les sujets abordés par ces assises figure la nécessité de la ‘’Révision’’ ou…

ENVIRONNEMENT / TCHEYI : ‘’Le commerce illégal d’espèces sauvages est un crime organisé’’

La Journée mondiale des espèces menacées a lieu chaque année le 11 mai. Elle a pour but de sensibiliser le monde scientifique et le grand public sur l’extinction des espèces menacées et, ce sont plus de 20 000 espèces de plantes et animaux qui sont en danger de disparition imminente chaque année. Dans une interview accordée à notre rédaction, le Coordinateur National de l’ONG EAGLE-Togo, TCHEYI Prénam Darius, revient sur la journée du 11 mai et les actions de son organisation pour lutter contre la disparition des espèces protégées. QUESTION :…

RD Congo : L’ISETAM a éveillé les consciences via une conférence-débat

Par Badylon Kawanda Bakiman L’Institut supérieur d’esthétique et d’enseignement technique, d’arts, métiers et de management (ISETAM), une des institutions d’enseignements supérieurs et universitaires basé à Kikwit, province du Kwilu, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC) vient d’éveiller les consciences des intellectuels et autres âmes de bonne volonté afin que ces intellectuels deviennent de plus en plus de vrais acteurs de développement dans le pays. L’évènement s’est déroulé le 30 avril dernier dans la salle en plein air de l’ISETAM à l’occasion de la journée nationale de…

LA SOUVERAINETÉ SEMENCIÈRE EST NOTRE HÉRITAGE – PROTÉGEONS LA, RENFORÇONS LA, PARTAGEONS LA.

[Kampala, Ouganda] 26 avril 2024 L’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) a le plaisir d’annoncer le lancement de sa campagne « Ma Semence ma Vie », une initiative importante visant à promouvoir les systèmes semenciers paysans (SSP) et à contrer l’empiètement de l’agriculture industrielle intensive et de la monoculture sur le continent. Cette campagne coïncide avec la Journée internationale des semences, amplifiant les voix de ceux qui plaident pour des semences sans brevet et la préservation des systèmes semenciers traditionnels, qui sont au cœur du patrimoine agricole de l’Afrique. Pendant…

RD Congo : L’ACTE a évalué le système démocratique du pays afin d’améliorer l’avenir

Par Badylon Kawanda Bakiman L’Action des citoyens pour la transparence des élections (ACTE), une plate-forme qui regroupe plusieurs structures et organisations de la société civile y compris les médias, est montée au créneau. Elle vient de faire une évaluation citoyenne du système démocratique de la République démocratique du Congo (RDC) au cœur du continent africain. Cela en vue d’améliorer, via des pistes de solutions et actions citoyennes, l’avenir de ce grand pays de 26 provinces et de plus de 100 millions d’habitants. L’évaluation a eu lieu hier à l’Institut facultaire…

ENVIRONNEMENT : Trafic illicite d’espèces sauvages protégées : du pangolin à l’éléphant, le mythe de l’ivoire et des écailles

Pangolins, éléphants, rhinocéros et même hippopotames pourraient bientôt disparaître du continent africain. Et pour cause, ces espèces animales sauvages sont braconnées bien qu’elles soient toutes classées comme espèces en danger ou vulnérables. Mais une question taraude l’esprit. L’interdiction totale du commerce international de l’ivoire des éléphants ou des écailles contribue-t-elle à leur protection ou, au contraire, nourrit-elle le braconnage ? Le braconnage des éléphants et des pangolins met en péril l’existence de ces espèces animales sauvages protégées. Pourtant, la lutte contre le trafic des espèces sauvages protégées fait généralement partie…

Trafic international d’espèces entièrement protégées : arrestation des trafiquants venant du Brésil aux larges du Togo

Des trafiquants d’espèces protégées ont été arrêtés au large du Togo, le 9 février dernier, avec 17 Tamarins-Lions dorés et 12 perroquets aras, espèces endémiques venant du Brésil. Quatre personnes dont un intermédiaire togolais, ont été déposées à la prison civile de Lomé. En effet, la marine togolaise a intercepté à environ trente kilomètres de ses côtes, un navire en panne de moteur, ayant lancé un appel de détresse, transportant des espèces protégées en provenance du Brésil. Quatre personnes dont un Brésilien et les trois autres de différentes nationalités se…

RD Congo : ‘’EQUASUT’’ invite la communauté internationale à agir pour la paix dans l’Est du pays

Par Badylon Kawanda Bakiman Des voix continuent à s’élever afin que la paix revienne définitivement dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) en proie à une insécurité grandissante suite à la guerre entre les FARDC (Forces armées de la RDC) et les M23 soutenue par le Rwanda. Des groupes armés qui pullulent régulièrement ne font qu’accroitre cette insécurité. Cette fois-ci c’est l’ONG ‘’EQUASUT’’ (Eau de qualité et en quantité suffisante pour tous), une des structures de la société civile intervenant dans le domaine de l’environnement qui est montée…

Sous couverture de guerre en RDC, une société minière accapare des terres

Par Didier Makal, Latoya Abulu Dans le territoire de Walikale, dans l’est de la RDC, la société à capitaux canadiens et sud-africains Alphamin Bisie est accusée d’avoir obtenu des droits miniers sans consulter toutes les communautés concernées. Une enquête menée par Mongabay révèle plusieurs pratiques irrégulières dans le processus d’obtention des permis, et des actions contraires aux lois en vigueur. À Banamwesi et à Motondo, des peuples autochtones Twa, réclament en vain la reconnaissance qu’une partie de leurs concessions forestières est occupée par la société minière depuis des années. Après un…